top-slice
Avertissements PDF Envoyer

L’association SCAPHMOTION et le SYNDICAT CGT des scaphandriers tient à vous

informer de la crise grave que rencontre le milieu des travaux sous-marins français. En

effet la situation que nous rencontrons actuellement est inédite. Elle est due à la

conjonction de quatre phénomènes :

- Impact de la crise économique de 2008, dont les effets sont apparus dans notre

profession avec du retard, qui maintenant nous frappent de plein fouet depuis

environ quatre ans. La contraction du marché est significative.

- A cela s’ajoute les effets d’une économie qui se financiarise de plus en plus. Ce

sont les acheteurs qui font dorénavant la loi au sein des grands donneurs

d’ordres pour qui nous travaillons. L’aspect financier est passé devant l’aspect

technique. Concrètement cela veut dire que les prestations de plongée se vendent

moins chères qu’il y a cinq ans. Les entreprises se font une guerre pour

remporter les appels d’offres et leur marge brute s’effondre.

- Le prix du baril de pétrole étant historiquement bas, les pétroliers ont

immédiatement stoppé les investissements sur le pétrole offshore (qui est le plus

chère). Seules les opérations indispensables sont maintenues et une grande

partie des scaphandriers qui tournaient sur les champs sont de retour sur le

marché national.

- Suite au nouveau décret de 2011, l’INPP, qui était le seul organisme de formation

agréé à délivrer des classements A , a perdu son monopole. Deux autres écoles, et

bientôt une troisième, se sont montées. Celles-ci forment « à tour de bras » et

mettent sur le marché du travail bien plus de scaphandriers que le milieu n’est

capable d’en absorber. L’ordre de grandeur environ est le suivant : on estime le

marché à l’équivalent de 450 à 500 temps pleins. Nous serions actuellement

entre 1500 et 2000 scaphandriers classés ! On estime le besoin de

renouvellement à environ 30 à 40 nouveaux scaphandriers par an .Il en sort en ce

moment au moins 300 par an, voir plus (il est difficile d’avoir des chiffres précis)

Toutes les sociétés de plongée ainsi que les sociétés d’intérim (spécialisées dans notre

branche) sont submergées de CV de jeunes scaphandriers. On ne compte plus les

histoires de gars qui sont classés depuis plus d’un an et qui n’ont jamais travaillé !

Certains, pour augmenter leur chance se font abuser par certains centres de formation

qui n’hésitent pas à leur vendre des formations complémentaires, par exemple pour

partir en offshore. Alors qu’ils n’ont aucunes chances d’y partir rapidement vu que les

anciens sont déjà sur le carreau.

Par ailleurs les tarifs sont toujours aussi bas et ne sont pas prés de remonter dans le

contexte actuel : un scaphandrier débutant travail pour 10,5 euros de l’heure ! Non non

ce n’est pas une caméra cachée ! (on ne le vous dit pas souvent dans les centres de

formation quand vous vous renseignez). On est très très loin du mythe du scaphandrier

véhiculé au mieux par des médias ignorants, désinformés, au pire par des individus

uniquement intéressés par votre argent ou celui de l’état ( ici on parle d’argent public

destinée à former des chômeurs ! Ou financer des aides pour des faillites personnels

liées au surendettement)

Alors certes quand on arrive à le pratiquer c’est un très beau métier, le plus beau vu que

c’est celui qu'on a choisi.

Celui qui écrit ces lignes vit de la plongée depuis 23ans et je vous promet que j’en ai le

ventre serré ! Alors réfléchissez bien avant de vous lancer dans cette voie, assurez vos

arrières en gardant une activité professionnelle complémentaire, qui vous permettra

d'accepter quelques missions ça et là pour vous faire connaître sans vous asseoir sur

votre salaire ou pire vos conditions de travail et de sécurité. Renseignez vous avant de

bosser pour la première fois pour une entreprise, toutes ne sont pas exemplaires. A ce

titre nous vous mettons en garde, les prix à la baisse pour répondre aux appels d'offre

sont nécessairement synonymes de cadences élevées, d'analyses de risques inadaptées

ou absentes. Exercez dès que nécessaire votre droit de retrait, si vous avez un doute sur

la conformité des exigences liées à votre sécurité ( forum www.scaphmotion.fr,

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , groupe public scaphmotion sur Facebook) Le milieu où vous

allez évoluer reste hostile, des accidents graves peuvent se produire car nous estimons

que toutes les conditions socioéconomiques sont de plus en plus réunies actuellement !

A bon entendeur

Benoit Poinard et Eric Saint Sulpice pour Scaphmotion

 
Rappel sur l'arrêté hyperbare le Titre Professionnel et la Certification des entreprises PDF Envoyer

Depuis le 1er janvier  2013 le nouvel arrêté hyperbare(en date du 30/10/2012) pour les travaux  immergés est applicable avec les changements attendus concernant la méthode de plongée par défaut, les équipements individuels et collectifs . Ainsi il est demandé pour une intervention au narguilé par exemple de travailler avec un casque équipé de vannes de secours et d'alimentation; les masques faciaux du type exo 26, "cressi",cagoules Dragger ou Pommec sont donc proscrits ( article 23).

La méthode par défaut de plongée est le narguilé et l'article 15 entérine le fait que le plongeur secours doit être équipé du même équipement que le scaphandrier principal.

Il y a ainsi redondance fonctionnel des équipements individuels et collectifs pour assurer les moyens de secours mais aussi l'autonomie et le confort total de travail.

Le "biberon" de secours doit être porté par le scaphandrier quelque soit sa fonction et doit avoir le volume minimum de 10 litres, si la profondeur de travail est importante cette réserve doit être réadaptée.

Les intervenants doivent être à tout moment en contact (téléphone de plongée) avec la surface, s'ils sont deux en immersion,  alors ils doivent pouvoir aussi communiquer entre eux .

Les paramètres de plongée sont clairement gérés de la surface(cela implique que les  narguilés soient équipés d' un flexible pour le pneumomètre au poste de plongée) et le scaphandrier doit en être  informé à tous moments par ce téléphone.

L'éclairage individuel est clairement cité et un "dispositif  mécanique" autrement dit une potence agréée pour le relevage de personnel doit être présent sur site si la hauteur entre la surface et la plateforme de mise à l'eau est trop importante (effort trop important à la descente et surtout à la remontée en fin de plongée ou dans le cas d'un scaphandrier en détresse ainsi  que pour son secours) On comprend alors que chaque opérateur doit être équipé d'un harnais de sécurité permettant de le lier à cette même potence.

La plongée autonome est toujours possible mais elle ne peut être retenue que si la méthode par défaut présente un problème de sécurité évident . Il faudra alors soumettre un dossier à l'inspecteur du travail ( les grandes administrations comme l'inspection du travail vont être renseignées sur les nouveaux  textes)Elle s'effectue à deux Scaphandriers et en assurant un moyen de communication avec la surface.

Le  "Titre Professionnel de Scaphandrier "a passé le cap de sa première année d'existence ! Ce titre  est le garant d' une professionnalisation du métier, mais il n'est pas adapté aux plus expérimentés d'entre nous. Il est classé dans les formations de Niveau V soit l'équivalent tout juste d'un CAP alors que nous pensions tout comme certains intervenants aux groupes de travail qu'il s'agissait plutôt d'une formation de niveau VI (Bac pro) vu le spectre très large des connaissances à acquérir en début de carrière !Nous avons ainsi fait pression pour que toute la terminologie relevant d'un niveau IV soit retirée de l'ensemble des textes du Titre. Nous gardions ainsi la possibilité de demander une note d'opportunité d'un titre professionnel de niveau IV pour les scaphandriers déjà actifs et ayant une expérience à faire reconnaître.

Il faut comprendre que le classement au niveau V peut  clairement servir aux Entrepreneurs de référence en terme de rémunération . Ainsi un niveau V dans le BTP permettrait de mettre des débutants à un peu plus que le SMIC ! IL est inacceptable de travailler avec une rémunération pareil, sans compter que le controversé "Refresh" du CAH tous les cinq ans à la charge du candidat intérimaire ( contraint à utiliser un DIF !!! car pour l'instant pas d'autre piste et le refus d'une majorité de boites d'intérim d'assumer cette charge) va venir plomber le budget du futur jeune scaphandrier Français déjà bien léger. A cela s'ajoute le coût de l' étanche et de son humide si mal compensé par l'indemnité d'usure consentie la plupart du temps par ces mêmes agences. Mais par contre les entrepreneurs sont plus que jamais exigeants, les missions sont fractionnées et tout naturellement les missions d'une journée ou deux à 500 kms n'intéressent plus personne depuis l'explosion des frais de déplacements

Le dernier COCT pour les arrêtés formation et certification aura lieu début 2016 ! une maquette va être soumise aux différents représentants.

 

La certification est la seule alternative  pour qu'une entreprise dite de travaux immergés soit autorisée à répondre à des marchés publics ou privés en France dans le respect total de la nouvelle législation.Ce sera chose faite cette année 2016 après la publication de l'arrêté certification au journal officiel !

 

Nous rappelons que Scaphmotion CGT assure depuis presque trois ans  maintenant  la représentation salariale lors de ces groupes de travail, sans compensation financière ni salaires et sur le temps libre.

Des adhérents continuent à nous rejoindre et nous appelons d'autres professionnels à en faire de même car s'annonce très logiquement la tenue de discussions sur un avenant à la convention collective des travaux publics pour notre activité (reconnaissance du métier par le Titre Professionnel de Scaphandrier, niveau  V et pourquoi pas aussi un niveau IV finalement !) Il est de la responsabilité de chacun de lutter au quotidien  pour la stricte application de la loi et nous remercions les personnes déjà sensibles à ces démarches que nous ne manquons pas de saluer.

Merci de nous faire part de vos questions ou suggestions à  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou sur le forum du site http://www.scaphmotion.fr/forum/

Précision importante : Le site de Scaphmotion et son forum sont totalement libre d'accès et gratuits

SCAPHMOTION

 

Utiliser le lien pour accéder aux textes

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000026762149&dateTexte=&categorieLien=id

 
Accident de Tours: Homicide Involontaire PDF Envoyer

Suite à notre engagement total dans ce dossier et le travail de notre avocat Maitre Levano et de ses associés, l'instruction pour homicide involontaire de M. Vannier ,personne physique gérant de la société TETIS, personne morale est toujours en cours . L'affaire a pris une toute autre tournure en fin d'année 2013 et les choses se compliquent pour la défense . Pour protéger les deux parties nous ne pouvons pas donner d'informations en ce sens...

Cette action à ce stade de l'instruction reste une première  dans notre profession et ces derniers éléments sont une aubaine pour l'accusation ; forts de cette étape franchie nous allons plus que jamais nous occuper  des autres  affaires en cours .

 

Scaphmotion CGT

 
Accident de La Rochelle PDF Envoyer

Suite à l'accident de Jean Michel Elleboode et le temps nécessaire à la famille pour faire son deuil (Cet accident avait eu lieu sur le pertuis d'Antioche au large de la Rochelle) nous avons été régulièrement en relation avec la mère de ses enfants . Ces derniers mois écoulés ont permis à la fille de Jean Michel  soutenue par sa Maman de réfléchir à une éventuelle procédure à l'encontre de Monsieur  L. Baron Responsable de la Société "Le Scaphandre" . En début d'année nous avons à la demande de son ex-Epouse redonné les coordonnées de Maître Levano pour s'engager dans cette procédure judiciaire . La Famille de Jean Michel a été choquée par l'attitude de M. Baron, à ce jour Monique et sa fille n'ont toujours pas eu d'éléments leur permettant de comprendre les circonstances de l'accident de Jean Michel . Elles ont donc décidé de tout faire pour que cet accident ne passe pas sous  silence !

 

Scaphmotion CGT

 

Scaphmotion

Copyright © 2016 . Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.